Loading...
Conférence-Concert
Dimanche 18 avril 2021
16h
satie-erik-4ff9d0bde1749.jpg

La conférence :

Par Joël Scholtès

En 1898 Erik Satie, âgé de 32 ans, est sans le sou. Il quitte Montmartre où il loge dans une chambre, son « placard » comme il l'appelle, pour la « Maison aux quatre cheminées ». « Ma bonne dame, ça me convient, je la prends. » Un coup d'oeil à droite, un coup d'oeil à gauche ainsi que sur la fenêtre. Voilà comment le compositeur, pianiste et écrivain Erik Satie (1866-1925), prend possession d'une chambre au deuxième étage d'un immeuble situé 22 rue Cauchy à Arcueil. Il y habitera vingt-sept ans, jusqu'à sa mort en 1925, sans que personne n'y entre de son vivant. L'auteur des Gymnopédies et des Gnossiennes, se rend chaque jour à Montmartre à pied, puis fréquente Montparnasse à partir de 1908-1909. Nous parcourons avec celui qui symbolise à lui seule la « Bohème » les ateliers d’artistes, les cabarets et auberges qu’il fréquente autant pour y boire que pour y travailler comme pianiste.

 

Au programme des œuvres pour piano :

Par Bruno Membrey

- Jack in the box (inspiré du jazz)

- Ogives (Satie s’est inspiré de la former des vitraux de Notre-Dame de Paris. Il a voulu évoquer un grand orgue à tuyaux qui résonne dans la profondeur de la Cathédrale. Écouter et voir sur Youtube, interprétées par Reinbert de Leeuw, et illustrés par des tableaux de Manet)

- Gymnopédies (Valses lentes impressionnistes, inspirées des danses rituelles exécutées à Sparte lors de fêtes religieuses du temps de la Grèce antique)

- Valse - Ballet

- Fantaisie – Valse

- Gnossiennes (Inspirées de sa période impressionniste et mystique)

- Je te veux

- Bonjour, Biqui, Bonjour

infos

Réservation :