VU PAS VU - 06000 NICE - CÔTE D'AZUR
CONTACT - 0612264169 / INFO@VUPASVU.FR
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Les artistes au secours de la planète Pour une écologie émotionnelle

23 avril / 18h30

Gratuit à 15€

Présentation

 

CONFÉRENCE D’ART ET D’HISTOIRE

Les artistes au secours de la planète

Pour une écologie émotionnelle

Des artistes s’engagent explicitement en faveur de la cause environnementale. En 1968, l’Argentin Uriburu déverse un colorant vert fluorescent dans le Grand Canal de Venise pour dénoncer la pollution, idée reprise en 2009 par le collectif HeHe (Helen Evans et Heiko Hansen) qui réussira, malgré l’opposition des autorités, à coloriser au laser les fumées d’échappement d’un des plus grands incinérateurs d’Île-de-France, à Saint-Ouen.

D’autres, comme l’Allemand Nils-Udo, interviennent poétiquement dans la nature avec des sculptures minérales ou végétales, mais sans se faire d’illusion sur la portée de leur œuvre.

L’artiste craint même que la séduction de ses œuvres ne détourne d’une vraie communion avec la nature, que l’art, par sa beauté même, ne la déleste de son aura. Voilà pourquoi certains se veulent plus activistes l’année 1982 voit Joseph Beuys planter 7 000 chênes dans Kassel, chacun flanqué d’une stèle en basalte ; tandis qu’Agnes Denes sème et récolte près d’un hectare de blé en plein Manhattan, pour dénoncer le gâchis des ressources et la faim dans le monde.

Comment éviter cependant le double écueil de l’esthétisme et du didactisme, où l’œuvre croule sous le message édifiant qu’elle véhicule ? Une piste serait de couper la poire en deux : l’œuvre sera une phase même de la dépollution et du recyclage !

En 2008, Patricia Johanson creuse en Californie quatre bassins d’épuration en forme de rongeur géant, et crée un nouvel habitat pour la vie sauvage.

En 2015, avec L’eau qui dort, Michael Pinsky a nettoyé et éclairé en majesté des déchets dragués dans le canal de la Villette, en attendant leur recyclage.

Plus austère, l’Américain Mel Chin crée des mandalas de plantes dépolluantes sur des sites industriels, et conçoit la terre saine à venir comme son œuvre réelle (Revival Field, 1991).

Les initiatives foisonnent de nos jours : Coal (Coalition pour l’art et le développement durable), un collectif d’artistes engagés pour le développement durable, s’est créé en 2008, et s’est rendu incontournable lors de la Cop 21.

 

 

 

 

 

 

Galerie

 

 

 

Informations pratiques

 

LIEU
Le Palladio, le salon culturel de Vu pas Vu
6 rue Adolphe de Rothschild, 06000 Nice

 

ACCÈS
Tram : arrêt Durandy – Ligne 2

Tram : arrêt Jean-Médecin – Ligne 1

 

INTERVENANT

Joël Scholtès

Le Palladio est difficilement accessible aux personnes à mobilité réduite. Renseignements au 06.12.26.41.69z

 

 

Achetez vos billets

 

Détails

Date :
23 avril
Heure :
18h30 - 20h00
Prix :
Gratuit à 15€
Catégorie d’Évènement:

Organisateur

Vu pas Vu
Phone
06 12 26 41 69
E-mail
info@vupasvu.com

Autres

Intervenant
Joël Scholtès

Lieu

LE PALLADIO
6 rue Adolphe de Rothschild
Nice, 06000 France
Phone
06 12 26 41 69