Loading...
Conférence d'Art et d'Histoire
Lundi 14 mai 2018
15h30
17h
Étrange paradoxe, Edward Hopper est souvent qualifié de peintre « littéraire » alors que sa peinture ne dit mot.

Achetez vos places

43ete.jpg

Étrange paradoxe, Edward Hopper est souvent qualifié de peintre « littéraire » alors que sa peinture ne dit mot. Il s’agit sûrement d’atmosphère, de mood. Ses tableaux fonctionnent sur le mode tendu de la nouvelle et transcrivent visuellement ce qu’Edgar Allan Poe appelait « l’unité d’effet » dans son essai, La philosophie de la composition, publié en 1846. Ainsi, l’éphémère se pare d’éternité sans jamais offrir de réponses à nos interrogations. Immanquablement, le spectateur va au-delà de la scène représentée et laisse son imaginaire le transporter dans des territoires inconnus ou familiers selon sa fantaisie. Des souvenirs affleurent la surface de la toile, des impressions se superposent à l’effleurement des couleurs, d’anciennes lectures et des phrases murmurées accompagnent sa rêverie.

Je vous invite donc à scruter les silences de Hopper au gré de ses toiles si denses, et mystérieuses.

infos

Réservation :